Tel : 02 35 94 50 74
Fax : 02 35 94 50 74
e-mail : contact@prc-travaux.fr

Le séparateur à hydrocarbure : un dispositif pour filtrer les eaux pluviales

Les eaux pluviales charrient toute sorte de saleté. C’est la raison pour laquelle on doit installer différents filtres avant de rejeter l’eau dans le milieu naturel. Le séparateur à hydrocarbure compte parmi ces moyens de filtration, lors de la collecte des eaux de pluie.

Qu’est-ce que c’est ?

Le séparateur à hydrocarbure permet de garder les saletés à base de dérivés du pétrole. La Loi sur l’Eau et les Milieux aquatiques ou Lema 2006 impose la présence d’appareils chargés de séparer les résidus d’hydrocarbures des eaux de pluie.

Ils doivent être installés sous les installations de stations-services, les stationnements de véhicules et tout autre espace susceptible de générer ou de recevoir une quantité notable d’hydrocarbures. Le but étant de se conformer à la norme DIN 1999 fixant la limite de la teneur à 5 mg/L d’eau.

Le fonctionnement

L’appareil fonctionne sur le principe de la densité de la matière. Comme les hydrocarbures ont une densité de 0,85, il flottera à la surface de l’eau. L’obturateur étant calibré à la densité de l’eau, celle-ci passera alors que les hydrocarbures seront retenus.

La situation de la boue et du sable est autre puisqu’ils vont se déposer dans le fond. Le débourbeur est donc utilisé pour les retirer, démontrant un fonctionnement facile.

La taille

La taille des installations d’épuration à hydrocarbure est surtout fonction de la quantité d’eau devant être traitée. Les installateurs doivent tenir compte des différents paramètres comme le débit maximal des eaux de pluie à traiter, celui des eaux usées de la station-service, la masse volumique des hydrocarbures et la présence de substances comme des détergents, favorisant la séparation.

L’entretien

L’entretien de l’installation est primordial, puisque la présence d’hydrocarbure favorise la rétention d’autres impuretés. Ce nettoyage permet de maintenir les performances du séparateur à hydrocarbure. Le curage des parties solides et liquides est préconisé au moins une fois par an. Il faut cependant se référer à la capacité de rétention de l’appareil et le vidanger fréquemment.

Lorsque cette vidange est effectuée, la mise en eau de l’installation est recommandée afin de vérifier le fonctionnement des différents éléments de l’installation. L’obturateur devra être nettoyé et sa flottabilité vérifiée. Les consignes de sécurité doivent être suivies, lors de la manipulation des éléments de l’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>